Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

17 JUIN 1833







N° 129

Londres, le 17 juin 1833

Monsieur le duc,

J’ai reçu les dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire sous les N° 69 et 70.

J’ai communiqué à lord Palmerston ce que renfermait la dépêche N° 70 à l’égard de la loi sur les douanes ; il s’est montré fort reconnaissant de ce que le gouvernement du Roi se proposait de faire en demandant aux chambres l’autorisation de modifier par ordonnances certaines dispositions de nos lois de douanes. Le ministère anglais aurait tenu beaucoup à ce que le principe de l’abolition de toute prohibition sur lequel est fondé le dernier projet de loi, eut été reconnu par les chambres ; c’était à ses yeux la question vraiment importante, mais il n’en regarde pas moins la détermination que vous m’annoncez, comme un grand pas de fait.

On se prépare ici à des séances orageuses dans le Parlement lorsque le Bill de la réforme dans les affaires de l’église sera discuté. Toutes les forces de l’opposition seront mises en mouvement à cette occasion, et le ministère sera probablement obligé de soutenir une lutte très pénible et dont les conséquences sont incalculables.

Les dernières nouvelles arrivées à Londres laissent espérer que les plénipotentiaires des trois Cours du Nord recevront vers le 24 ou le 25 de ce mois les instructions et les pouvoirs nécessaires pour rentrer dans la Conférence. On dit aussi que M. le comte de Matuszewic qui a obtenu de revenir en Angleterre pourrait bien apporter lui-même les ordres du cabinet de Pétersbourg.

La princesse de Lieven s’embarque demain pour la Russie, où elle va faire, dit-elle, un voyage de deux mois.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement