Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

6 JUIN 1833







N° 123

Londres, le 6 juin 1833

Monsieur le duc,

Dans la dépêche que j’ai eu l’honneur de vous écrire le 3 de ce mois sous le N° 121, je vous exprimais le désir que le gouvernement du Roi envoyât bientôt, à La Haye, M. le marquis de Dalmatie ; je n’avais point encore parlé à ce sujet à lord Palmerston, et c’est seulement hier que j’ai pu m’en expliquer avec lui. Lord Palmerston ne partage pas mon opinion et pense que l’envoi de ministres à La Haye en ce moment serait une marque de condescendance envers le roi des Pays-Bas, qui serait au-dessous de la dignité des deux gouvernements. J’avoue que je ne suis pas persuadé par cette raison, et que ce n’est pas là où je placerais la dignité ; je reste encore convaincu que des considérations prises dans un ordre politique plus élevé devraient engager à adopter la mesure que je proposais, et qui éviterait à nos agents l’embarras de se tenir à l’écart ou d’être sans cesse en explication. Mais, quoi qu’il en soit, comme il est important par-dessus tout de maintenir une parité complète dans les démarches des deux cabinets, je vous engage, Monsieur le duc, à laisser les choses dans l’état où elles sont aujourd’hui.

Lord Granville compte partir le 10 de Londres pour retourner à Paris.

Je viens de recevoir la dépêche N° 66 que vous avez bien voulu m’écrire le 3 de ce mois ; et j’ai appris avec plaisir que les nouvelles d’Alexandrie donnaient, aussi bien que celles de Constantinople, l’espoir de voir promptement se terminer les affaires d’Orient.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement