Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

3 JUIN 1833







N° 121

Londres, le 3 juin 1833

Monsieur le duc,

Des lettres de Pétersbourg qui m’ont été communiquées aujourd’hui, et sur l’authenticité desquelles je ne puis pas élever le moindre doute, confirment les informations que j’ai ru l’honneur de vous transmettre hier, et me fournissent quelques détails nouveaux. Il parait que le comte Orloff, arrivé à Constantinople le 5 mai au soir, a immédiatement écrit à l’empereur Nicolas pour lui apprendre la cession du district d’Adana, consentie la veille de son arrivée par le Sultan, et pour demander des ordres ultérieurs après une circonstance qui changeait ceux qu’il avait reçus. L’Empereur a répondu au comte Orloff que, tout en regrettant l’abandon fait si promptement, par la Porte ottomane, d’un district aussi important que celui d’Adana, il ne pouvait cependant changer à un état de choses, qui n’était que le résultat de la volonté prononcée du Sultan, qu’en conséquence il donnait au comte Orloff l’ordre de ramener en Russie les troupes qu’il avait envoyées à Constantinople, aussitôt que l’armée d’Ibrahim serait rentrée dans les limites des territoires qui dépendront désormais de Mehemet Ali.

J’ai appris de La Haye, qu’à l’arrivée dans cette ville du courrier de M. Dedel qui apportait les ratifications de la convention du 21 mai, un courrier avait été expédié par le gouvernement néerlandais à son ministre à Berlin, pour s’entendre avec le cabinet prussien sur les instructions à donner à M. Dedel pour le traité définitif. J’ignore ce que renfermeront ces informations, dont M. Bresson pourra peut-être vous donner connaissance.

Je crois, Monsieur le duc, qu’il est dans notre intérêt de donner à la dernière transaction conclue avec le roi des Pays-Bas, le plus que nous pourrons, le caractère définitif et immuable ; et que dans ce cas il croit convenable de regarder nos relations avec la Cour de La Haye comme rétablies sur le même pied sur lequel elles existaient précédemment. Le gouvernement du Roi ferait bien de renvoyer à La Haye M. le marquis de Dalmatie ; je n’hésite pas à le nommer parce que je sais qu’on l’y verrait avec plaisir, et qu’il y a laissé de lui l’impression la plus favorable.

Il me semble que les chargés d’affaires qui, pour bien remplir leur devoir, ont dû porter là un esprit différent de celui qui est nécessaire aujourd’hui, ne pourraient plus s’y trouver que dans une position embarrassante et difficile pour eux et quelquefois pour leurs gouvernements.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement