Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

6 MAI 1833







N° 106

Londres, le 6 mai 1833

Monsieur le duc,

M. le duc d’Orléans est arrivé avant-hier à dix heures du soir, après avoir fait une bonne traversée et un heureux voyage.

J’ai reçu la dépêche N° 53 que vous avez bien voulu m’écrire le 2 de ce mois ; celle que j’ai eu l’honneur de vous adresser le 3 sous le N° 105, se trouve répondre aux observations que vous faites sur l’affaire belge. Je sens comme vous la nécessité de terminer cette affaire ; mais il existe ici des exigences qui en rendent pour le moment la prompte solution assez difficile.

Il me semble que l’argument qui se trouve employé dans le dernier paragraphe de votre dépêche ne paraitra pas sans réplique car il faut bien remarquer que la première expédition de Belgique et la convention du 22 octobre ont été des actes, qui par cela même qu’ils fortifiaient le ministère français ont contribué à affaiblir le ministère anglais, ce qui fait qu’il n’y a pas parité dans les deux situations. La mesure de l’embargo a déplu beaucoup en Angleterre, et la discussion à laquelle elle donnera lieu jeudi ou vendredi prochain à la chambre des Communes ne laissera pas que de produire une fâcheuse impression dans l’opinion publique.

Comme je vous l’indiquais dans ma dernière dépêche, les dépêches de Berlin affermissent encore le cabinet anglais dans la résolution d’attendre le résultat des démarches des trois Cours à La Haye, et la réponse du gouvernement des Pays-Bas à notre note du 22 avril ; cette réponse, d’après les lettres de M. d’Eyragues ne se ferait plus attendre longtemps.

Je viens de recevoir les dépêches que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire sous les N° 54 et 55 ; je me réserve d’y répondre demain.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement