Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

29 MARS 1833







N° 85

Londres, le 29 mars 1833

Monsieur le duc,

J’ai reçu la dépêche N° 39 que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 25 de ce mois, ainsi que le mémorandum sur les affaires d’Orient, dont elle était accompagnée. Ce mémorandum est une pièce très bien rédigée qui rappelle d’une manière convenable et impartiale la part que la France a prise dans les négociations suivies depuis plus d’un an à Constantinople et à Alexandrie. Je vous remercie particulièrement de me l’avoir transmis et je serai probablement plus d’une fois dans le cas de faire usage des informations qu’il renferme.

J’ai parlé hier à lord Palmerston de la recommandation relative à la ratification de la convention supplémentaire sur la traite. Il a pris note devant moi de cette observation et m’a promis de veiller à ce que l’acte de ratification soit rédigé en français et en anglais.

La dépêche que j’ai eu l’honneur de vous adresser sous le N° 83, vous aura confirmé le compte rendu par lord Palmerston à lord Granville et la marche de notre négociation avec M. Dedel. Nous devons remettre aujourd’hui ou demain à ce dernier une note à son projet de convention ; la rédaction n’en est pas encore définitivement arrêtée ; si elle l’était ce soir avant l’heure de la poste, j’aurai soin de vous l’envoyer. J’aime à croire que cette note vous conviendra dans son objet et dans sa forme.

Quant au plan que lord Palmerston a également communiqué à lord Granville et qui tend à rattacher les trois Cours du Nord à la négociation, je ne vous en ai pas entretenu dernièrement, Monsieur le duc, parce qu’il n’est pas autre que celui proposé par moi dans la forme du projet de convention N° 2. J’ai eu l’honneur, dans ma dépêche N° 65, du 14 février, de vous exposer les raisons qui me déterminaient à donner la préférence à ce projet sur tous les autres.

L’autorisation accordée en dernier lieu à M. de Lieven, de souscrire à tout arrangement définitif qui serait consentie par la Hollande, n’a fait que me confirmer davantage dans mon opinion, et c’est pour cela que dans une conversation avec lord Palmerston, je suis convenu avec lui qu’il demanderait à Vienne et à Berlin pour MM. de Wessemberg et de Bülow des pouvoirs semblables à ceux de M. de Lieven. MM. de Wessemberg et de Bülow ont dû écrire dans le même sens à leurs Cours.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement