Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

28 MARS 1833







N° 84

Londres, le 28 mars 1833

Monsieur le duc,

Dans une dernière dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’adresser vous avez bien voulu me parler d’un entretien que sir Stratford Canning aurait eu avec M. de Rayneval et duquel il résulterait que l’Angleterre ne serait pas éloignée de traiter la question portugaise sur la base de la reconnaissance de dom Miguel.

J’ai été déjà dans le cas de vous exposer les difficultés qui s’opposaient à ce que je pusse me procurer des renseignements sur les intentions précises du cabinet anglais à l’égard du Portugal et de l’Espagne. Je puis vous dire cependant que j’ai plus d’une fois entretenu lord Palmerston de l’état de la péninsule et que le langage qu’il m’a tenu dans ces différentes occasions me persuade que l’Angleterre n’a aucun plan arrêté pour mettre fin à l’état de choses qui existe en Portugal. Je suis même porté à croire que depuis le départ de sir Stratford Canning et depuis surtout que ce diplomate a échoué dans la négociation qu’il devait suivre à Madrid, le cabinet anglais s’est à peu près livré aux événements pour la solution de la question portugaise. Il attend les informations de sir Stratford Canning et je crois qu’il ne lui a pas envoyé d’autres instructions que celles de se diriger d’après les circonstances.

Je ne vous envoie pas la note remise le 3 février par sir Stratford Canning à M. de Zéa ni la réponse de celui-ci qu’il a faite sous la date du 28 février ; je les ai entre les mains, mais je suppose que M. de Rayneval n’aura pas manqué de vous transmettre des copies de ces deux pièces.

Je vous renouvelle l’assurance, Monsieur le duc, que je ne négligerai rien pour me procurer tous les renseignements, sur la marche du gouvernement anglais dans les affaires d’Espagne et de Portugal, qu’il me sera possible d’obtenir, et que je m’empresserai de vous communiquer.

La retraire de lord Durham a rendu nécessaire une modification du cabinet anglais et elle a été résolue dans le conseil d’hier ; Lord Goderich, ministre des Colonies, devient Lord du Sceau privé en remplacement de lord Durham ; M. Stanley, principal secrétaire d’état pour l’Irlande passe au ministère des Colonies, et sir John Hobhouse entre dans le cabinet à la place qu’occupait M. Stanley. On ne sait pas encore qui remplacera sir John Hobhouse comme secrétaire d’état de la guerre.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement