Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

22 MARS 1833







N° 82

Londres, le 22 mars 1833

Monsieur le duc,

J’ai eu l’honneur de recevoir les dépêches N° 36 et 37, que vous avez bien voulu m’adresser le 18 de ce mois.

J’ai communiqué à lord Grey ce qui, dans le N° 36, est relatif à la question d’Alger ; j’ai lieu de croire qu’on attache ici beaucoup d’importance à cette question. Je recevrai avec reconnaissance le mémoire que vous m’annoncez. Lord Palmerston a chargé l’avocat de la Couronne d’en faire un sur le même sujet ; comme il n’y a pas de pièces je ne sais sur quoi il le basera ; des lettres de lord Stuart à son gouvernement, rapportant des communications verbales, me paraissent devoir fournir peu d’arguments à des gens de bonne foi.

Je ne suis point surpris du mécontentement que produiront sur le cabinet russe et sur ses agents les résultats obtenus à Constantinople par l’amiral Roussin ; on comprend aisément qu’après avoir pris la direction d’une affaire aussi importante le cabinet russe soit blessé de la voir terminée par notre intervention. Ce n’est du reste qu’une question d’amour propre pour lui ; c’est pour cela même que je pense que nous devons montrer, avec plus de modération encore la satisfaction d’un succès que chacun saura apprécier.

Nous n’avons eu que de simples conversations avec M. Dedel ; nous aurons peut-être une première conférence demain. Nous avons préféré avant de demander à M. Dedel la communication de ses pouvoirs, attendre qu’on ait été informé à La Haye de la nécessité de lui envoyer de plus étendus que ceux qu’il a reçus en partant.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement