Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

5 MARS 1833







N° 72

Londres, le 5 mars 1833

Monsieur le duc,

Comme je vous le mandais dans la dépêche que j’ai eu l’honneur de vous adresser hier, je n’avais pas pu voir lord Palmerston, qui avait conduit Mamick Pacha à Windsor, et qui n’était point encore de retour. Les nouvelles de La Haye que je vous transmettais m’étaient parvenus d’une manière indirecte mais cependant exacte. Je viens de voir lord Palmerston qui m’a communiqué les deux lettres dont je m’empresse de vous envoyer des copies N°1 et 2 ; vous remarquerez que les deux lettres du baron de Zuylen ne sont adressées qu’à lord Palmerston ; cela tient, ainsi que je vous le disais hier, à ce que je n’avais pas chargé M. d’Eyragues de faire près de M. le baron de Verstolk une démarche analogue à celle commandée à M. Terningham par la lettre particulière de lord Palmerston.

J’ai concerté avec lord Palmerston la réponse qui a été faite à M. le baron de Zuylen ; j’ai l’honneur de vous en adresser également une copie N° 3. Je pense que vous serez satisfait de sa rédaction. J’ai insisté beaucoup pour qu’on ne spécifiât pas positivement la demande de pouvoirs pour conclure un traité définitif. Je persiste à croire qu’une convention préliminaire, rédigée à peu près dans les termes du projet N° 3, satisferait complètement aux exigences du moment ; elle obligerait certainement le gouvernement des Pays-Bas à conclure promptement un traité définitif, et elle aurait de plus l’avantage de ne renfermer que les stipulations déjà approuvées par les Cours d’Autriche, de Prusse et de Russie.

J’ai l’honneur de vous transmettre les dépêches de La Haye qui renferment un compte détaillé de ce qui s’est passé entre M. le baron de Verstolk et M. Terningham. Je n’ai reçu ces dépêches que ce matin.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement