Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

8 FEVRIER 1833







N° 63

Londres, le 8 février 1833

Monsieur le duc,

J’ai reçu la dépêche N° 17 que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 4 de ce mois. Les nouvelles de Constantinople qu’elle renferme et que vous avez bien voulu communiquer à lord Granville ont causé ici une très vive satisfaction. On voit avec plaisir l’intervention de la France employée à suspendre la marche d’Ibrahim, et à empêcher par le rétablissement de la paix en Orient, une complication qui menaçait sous beaucoup de rapports d’être dangereuse. On doit remarquer que l’idée qui domine généralement en Europe en ce moment est d’éviter tout ce qu’on peut appeler une affaire. Cette disposition des esprits et même des cabinets est trop avantageuse pour ne pas l’encourager par la direction de notre politique. Aussi la conduite du chargé d’affaires de France à Constantinople dans les dernières circonstances est-elle digne d’éloges.

Je ne puis rien vous mander de nouveau sur notre négociation avec M. de Zuylen ; nos longues et fatigantes conférences n’ont jusqu’à présent rien produit. Les premières séances du Parlement qui absorbent toute l’attention du cabinet anglais sont venues interrompre nos travaux ; je ne sais pas jusqu’à quel point nous devons nous en plaindre, car il serait possible que les discussions des deux chambres exerçassent une heureuse influence en Hollande, où on doit commencer à comprendre que l’opposition anglaise est un faible appui pour le roi Guillaume, et que la prolongation de l’embargo nuit à beaucoup d’intérêts.

Les journaux anglais qui vous parviennent chaque jour vous tiennent trop exactement au courant des débats du Parlement pour que je croie devoir vous en entretenir. Vous y aurez vu que le gouvernement du Roi a été noblement défendu par lord Grey et bien apprécié par les membres qui votent avec le ministère.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement