Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

30 DECEMBRE 1832







N° 46

Londres, le 30 décembre 1832

Monsieur le duc,

J’ai reçu, ce matin, avec une bien vive satisfaction la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 27 ; j’ai immédiatement communiqué à lord Palmerston et à lord Grey les ordres qui ont été adressés à M. le maréchal Gérard au sujet de la rentrée de notre armée en France, et de la mise en liberté sur parole de la garnison hollandaise ; ils m’ont tous deux exprimé leurs remerciements de manière à me faire sentir tout le prix qu’ils attachent à cette conduite si noble et si loyale du gouvernement du Roi.

Nous avons pensé, Monsieur le duc, qu’il ne fallait pas perdre de temps, comme vous voulez bien me le dire dans votre dépêche, pour tenter la démarche que nous croyons très utile à La Haye, qu’elle ait ou qu’elle n’ait pas de succès ; et nous venons en conséquence d’arrêter avec lord Palmerston la note qui renferme nos propositions au toi des Pays-Bas ; elle partira ce soir même et elle sera, comme vous le désirez, remise par les chargés d’affaires de France et d’Angleterre à La Haye.

J’ai l’honneur de vous envoyer une copie de cette note. Vous voudrez bien remarquer que nous nous rapprochons beaucoup des propositions que vous m’avez transmises le 22 de ce mois et que nous avons écarté avec soin tout ce qui pourrait servir à exciter contre nous l’opinion publique en Hollande.

L’accord que je crois trouvez entre notre note et les projets que vous m’avez adressés ; l’avis que vous avez bien voulu me donner par votre dépêche d’aujourd’hui, et enfin les nouvelles que nous recevons de La Haye et qui nous font sentir la nécessité de hâter notre communication au gouvernement néerlandais, toutes ces considérations m’ont déterminé à signer et à expédier notre note en Hollande sans attendre de nouveaux ordres de vous.

J’ose espérer que vous ne désapprouverez pas le parti que j’ai pris dans cette circonstance.

J’ai tenu beaucoup à ce que notre note et nos propositions fussent rédigées dans les termes les plus simples afin de ne pas fournir des sujets de controverse au cabinet de La Haye, si habile à les saisir.

Je n’ai pas le temps d’entrer dans de plus longues explications ; je suis pressé par l’heure de la poste.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement