Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

1 NOVEMBRE 1832







N° 18

Londres, le 1er novembre 1832

Monsieur le duc,

J’ai reçu la dépêche N° 79 que vous m’avez fait l’honneur de m’adresser le 29 du mois dernier et qui était accompagné du projet de la convention que vous allez faire négocier à Bruxelles ; je vous remercie de m’avoir communiqué ce projet, il me parait parfaitement convenable en tout point et je suis convaincu que le gouvernement anglais partagera cette opinion.

Je ne puis mieux répondre au passage de votre dépêche relatif aux inquiétudes des Belges sur l’occupation de Venloo par les Prussiens, qu’en vous envoyant une copie de la lettre que j’écrivais le 27 octobre à M. de Latour Maubourg lorsque je lui ai transmis la réquisition à faire au gouvernement belge. Je n’ai pu vous envoyer cette copie le jour même où la lettre est partie, parce que les secrétaires de l’ambassade avaient été trop occupés par les trois expéditions faites en même temps à La Haye, Bruxelles et Paris. La lecture de cette lettre vous montrera bien, Monsieur le duc, qu’on n’a jamais eu la pensée de faire livrer Venloo par les Belges avant la remise de la citadelle d’Anvers.

Si le gouvernement prussien accepte la proposition qui lui a été faite par la France et l’Angleterre, il sera difficile que les troupes prussiennes fussent rendues sur les lieux qu’elles devront occuper avant le 16 et le 17 novembre ; de toutes les manières les inquiétudes des Belges seront donc mal fondées.

Je partage bien votre opinion, Monsieur le duc, sur le résultat que produira l’occupation prussienne. Un pareil témoignage de l’union des Puissances aura, j’en suis sûr, la plus heureuse influence.

J’ai oublié de vous dire dans ma lettre d’hier que j’ai vu la correspondance de M. Lehon et celle du général Goblet ; tous deux annoncent positivement qu’à Paris comme à Bruxelles on s’attendait à ce que les parties du Grand-Duché de Luxembourg qu’aux termes du traité du 15 novembre appartiendront au roi des Pays-Bas, seraient occupées par les Prussiens aussi bien que Venloo et les territoires du Limbourg. Les considérations que j’ai développées dans ma dépêche d’hier à ce sujet vous convaincront, je pense, qu’à Londres on regarde cette occupation des territoires du Grand-Duché de Luxembourg comme une nécessité sans aucune espèce d’inconvénients.

Comme il faut se tenir prêt à tout événement, ne pensez-vous pas qu’il serait bien de préparer le projet de la sommation qui devra être faite au commandant de la citadelle d’Anvers ; il faudra que cette sommation renferme l’annonce formelle que tous les dommages qui résulteront des attaques de la citadelle, soit pour la ville d’Anvers, soit pour le commerce de toutes les nations seront compensés au moyen de la portion de dette due par la Belgique à la Hollande. C’est une protestation qui pourra servir plus tard.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement