Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

25 OCTOBRE 1832







N° 12

Londres, le 25 octobre 1832

Monsieur le duc,

Les journaux anglais entretiennent depuis deux jours leurs lecteurs de la convention signée le 22 de ce mois ; je me suis plaint à lord Palmerston de cette publication prématurée ; je l’ai trouvé lui-même fort irrité à ce sujet, sans qu’il puisse me faire connaitre l’auteur de cet abus de confiance. Vous devez vous rappeler qu’on a déjà signalé une pareille indiscrétion sous le ministère de M. Canning. Quelle que soit la source de cette indiscrétion, nous devons regretter qu’elle ait été commise ; elle rend difficile notre langage avec les plénipotentiaires des trois Cours, jusqu’après l’échange des ratifications ; et elle diminuera l’effet moral que nous attendions des mesures adoptées. Le gouvernement du Roi doit peu s’en inquiéter néanmoins, car il a obtenu le point qui lui était essentiel ; et il appréciera chaque jour davantage l’importante conséquence de la convention du 22 octobre qui lie le gouvernement anglais au nôtre. Lord Palmerston ne se dissimule pas que c’est un véritable traité d’alliance offensive et défensive que nous avons conclu ; et qu’il y a séparation du système des trois autres cours représentées à la Conférence de Londres ; il est certainement dans notre intérêt, dans celui de la paix de l’Europe d’entraîner ces trois Cours à notre suite ; mais notre union affermie avec l’Angleterre nous donne les meilleures chances d’y parvenir.

Voici la marche que je suis convenu de suivre avec lord Palmerston, aussitôt après l’échange des ratifications que nous attendons toujours samedi matin. Nous transmettrons immédiatement après l’échange la convention ratifiée aux plénipotentiaires des trois Cours ; elle sera accompagnée d’une note assez simple et assez laconique pour éviter, autant que possible, une demande d’explications de leur part. Un bateau à vapeur préparé à cet effet partira dans la soirée de samedi pour Rotterdam ; il portera la communication qui devra être faite en commun par les chargés d’affaires de France et d’Angleterre au gouvernement des Pays-Bas ; cette communication, en se référant à la convention, sera courte et péremptoire. Nous expédierons le même jour, à Bruxelles, un courrier qui sera porteur d’une note que les ministres de France et d’Angleterre devront remettre au gouvernement belge ; elle sera presque identique avec celle destinée au gouvernement des Pays-Bas, parce que nous avons pensé qu’il était important de manifester notre impartialité, et que de plus l’évacuation de Venloo demandée préparait mieux les arrangements qu’il serait possible de faire avec la Prusse. J’aurai soin, M. le duc, de vous transmettre les copies des trois pièces qui seront envoyées.

M. Casimir Périer, un des secrétaires de l’ambassade, est parti pour assister à l’arrivée de notre escadre à Spithead ; cet événement cause une grande sensation en Angleterre.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement