Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

15 OCTOBRE 1832







N° 2

15 octobre 1832

Monsieur le duc,

Je suis arrivé hier soir à dix heures après une traversée que le vent et la grosse mer ont rendu des plus pénibles. A peine étais-je descendu de voiture qu’une estafette expédiée de Calais m’a remis vos deux lettres du 12. J’ai cherché aussitôt à voir lord Palmerston et l’ayant trouvé chez lui, j’y suis resté jusqu’à trois heures du matin. Il a bien voulu reprendre avec moi la suite des affaires depuis l’époque de mon départ et j’ai pu dans cette longue conversation me servir utilement des deux lettres que je venais de recevoir, et traiter à fond la question importante qui occupe dans ce moment les deux cabinets de Paris et de Londres. Vous savez déjà que celui-ci se livre depuis plusieurs jours à l’examen des voies d’exécution qu’il veut proposer à la France, et dans tout ce qui m’a été confié par lord Palmerston j’ai reconnu des intentions et des vues qu’il m’a été facile de fortifier par le développement des considérations que vous m’autorisez à faire valoir. C’est aujourd’hui dans un conseil du cabinet, qui dure encore, que les résolutions définitives du gouvernement seront prises et rédigées. Elles seront immédiatement envoyées à Windsor, pour y recevoir la sanction du Roi, qui ne pourra être connue que demain soir au plutôt.

Lord Grey que j’ai vu ce matin avant le conseil, lord Holland, que je suis allé chercher à Holland-House où son état de faiblesse le retient encore, m’ont confirmé tous les deux ce que lord Palmerston m’avait dit hier de satisfaisant, et je me crois déjà autorisé à vous dire que les déterminations du gouvernement britannique seront telles que vous le désirez. S’il était resté de l’hésitation dans quelques membres du conseil, mon opinion est qu’elle aurait cédé à la confiance que la nouvelle combinaison ministérielle à Paris vient de produire, et je n’ai recueilli que les assurances les plus favorables sur la disposition qu’on montre ici à resserrer les liens politiques de la France et de l’Angleterre.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement