Optimisé pour
Espace de téléchargement










MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

15 JUIN 1832







N° 375

15 juin 1832

Monsieur le comte,

J’ai l’honneur de vous envoyer la copie d’une note que le plénipotentiaires belge a adressée à la Conférence sur la détention prolongé de M. Thorn et une copie du protocole N° 66 que nous venons d’arrêter en conséquence de cette nouvelle.

Vous verrez, Monsieur le comte, que la Diète germanique ayant suspendu ses résolutions définitives dans l’affaire de M. Thorn, afin de connaitre celles que prendrait la Conférence de Londres, la Conférence s’adresse aujourd’hui à la Diète pour lui faire remarquer qu’elle doit elle-même faire rendre la liberté à M. Thorn, attendu que son arrestation a eu lieu sur un territoire du ressort de la Confédération et déclaré neutre par elle. En conséquence la Conférence l’invite à autoriser le commandant militaire de la forteresse de Luxembourg à effectuer immédiatement l’élargissement de M. Thorn et elle fait observer que dès qu’il aura recouvré sa liberté, elle réclamera du gouvernement belge la relaxation de tous les individus dont il a été fait mention dans les protocoles 60 et 62.

Les plénipotentiaires d’Autriche et de Prusse se sont chargés de porter cette demande à la connaissance de la Diète et d’après l’influence que leurs Cours exercent sur cette assemblée, il y a lieu de croire que sa décision sera prise dans un esprit conforme à celui de la Conférence.

Ainsi, par cette voie, l’affaire de M. Thorn finira et le roi de Hollande aura la tâche de s’être refusé à réparer une injustice révoltante.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. Vous jugerez sans doute utile d’envoyer une copie du protocole N° 66 au ministre du Roi à Francfort.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement