Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

14 JUIN 1832







N° 374

14 juin 1832

Monsieur le comte,

Le désir que vous exprimez au nom du gouvernement du Roi, dans vos dépêches 9 et 11 de ce mois, relativement à l’exécution du traité du 15 novembre, sera accompli le 30 juin. Nous aurons alors observé tous les égards et vous serez maîtres de prendre de concert avec l’Angleterre toutes les mesures que vous jugerez convenables. Tout est préparé dans ce sens.

J’ai indiqué dans ma dépêche N° 372 du 11 les considérations qui nous avait déterminé lord Palmerston et moi à nous prêter à une dernière marque de condescendance envers le roi de Hollande, les difficultés de notre position auront été sans doute appréciées par le gouvernement de S. M., et il aura reconnu qu’en consentant à un délai de 15 jours environ, ce n’était pas mettre un prix trop élevé à la conservation d’un bon accord avec les autres Puissances. Je ne saurais trop répéter que cet accord nous convient essentiellement et je quitterai Londres le laissant complet.

Enfin nous sommes parfaitement autorisés à agir pour l’exécution du traité du 15 novembre. Si cette dernière démarche ne réussit pas, et à agir avec l’assentiment des autres Puissances. Cet assentiment qui est encore une garantie de la paix, nous ne l’aurions pas obtenu au même degré, si nous ne nous étions pas joints à elles pour l’adoption des dernières dispositions arrêtées à la Conférence du 11 de ce mois.

Le général Goblet, à qui j’ai communiqué tout ce qui devait être arrêté dans cette conférence, l’a complètement approuvé.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P.S. Je crois devoir rappeler ici que c’est sans le titre d’escadres combinées que devront se montrer les forces que les deux gouvernements auront à employer sur les côtes de Hollande.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement