Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

31 MAI 1832







N° 365

31 mai 1832

Monsieur le comte,

Dans sa séance d’hier au soir, la chambre des Pairs a adopté les dispositions contenues dans les schedules A et B. Ce sont les parties les plus importantes du Bill puisqu’elles déterminent la suppression des bourgs, qui a été le principal motif de la réforme parlementaire, on regarde maintenant cette grande affaire comme terminée.

Le recouvrement des dîmes en Irlande, éprouve chaque jour plus de difficultés et forcera le gouvernement à prendre quelque mesure qui puisse concilier les intérêts du Clergé national avec les ménagements qu’exige l’état de la population. Ce qui s’est passé dernièrement, dans plusieurs lieux, notamment à Cork, montre que les habitants sont parvenus à neutraliser l’action de la justice et de la force armée, en se concertant d’une part, pour ne pas acheter les bestiaux, saisis chez les débiteurs des dîmes, en se réunissant en si grand nombre que la troupe a dû ne pas s’opposer à ce que ces bestiaux fussent ramenés, en triomphe à leurs propriétaires.

M. le général Goblet est, comme vous le savez, nommé, parle gouvernement belge, pour suivre ses intérêts auprès de la Conférence, sans que ce choix enlève à M. van de Weyer son titre de ministre accrédité auprès du Roi. La conduite que M. Goblet a tenu dans l’affaire des forteresses, et d’autres considérations, tout à fait favorables à M. van de Weyer me font regretter, je l’avoue, que tous les intérêts de son gouvernement en Angleterre, ne soient pas demeurés dans ses mains. Cela est senti, de la même manière, par tous les membres de la Conférence.

Le prince Adalbert de Prusse, est arrivé hier ici de Hollande, on cherchera peut-être un but politique à ce voyage. Mais l’âge du prince qui n’a que 21 ans, ne parait pas pouvoir confirmer cette supposition. Du reste je vous en parlerai dans ma première lettre.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 28 de ce mois N° 18.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement