Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

22 MAI 1832







N° 359

22 mai 1832

Monsieur le comte,

Il y a eu encore hier soir dans la chambre des Lords quelques diatribes contre la réforme et contre les membres du gouvernement qui avaient demandé au Roi de faire une création de Pairs, mais la séance a tourné entièrement à l’avantage du ministère.

Un amendement de lord Ellenborough, qui, dans la réalité, était un nouveau Bill de réforme a été écarté sans division et on est alors entré dans la vraie discussion. La chambre s’est occupée des dispositions qui se trouvent dans le Schedule C. et elle a réglé le nouveau droit d’élections de huit villes principales, notamment de Manchester, Birmingham et Leeds.

Dans la chambre des Communes, quelques membres se sont plaints que l’attorney général n’exerçait aucune poursuite contre des feuilles politiques, qui, à l’occasion des derniers événements, avaient osé parler du Roi et de la Reine dans les termes les plus répréhensibles. L’attorney général a répondu que dans des cas pareils, les procès donnaient de l’extension au mal au lieu de le réparer et il n’a pas paru disposé à faire intenter aucune action contre les feuilles qu’on venait de désigner. La chambre a partagé cette opinion er a passé à l’ordre du jour. Le Bill de réforme pour l’Ecosse a été lu une seconde fois, et il est probable que celui-là passera sans difficulté, à la chambre des Pairs.

Je suis obligé de vous écrire encore aujourd’hui par l’estafette anglaise ; parce que le portefeuille qui devait être ici le jeudi 17, n’est pas encore arrivé et que l’on a gardé tous les portefeuilles à Paris. Permettez-moi de vous dire, à ce sujet, qu’il serait bien utile de rendre de la régularité à ces expéditions, et d’ajouter que les jours où il y aurait le plus d’avantage à recevoir à Londres ces portefeuilles sont le mercredi et le dimanche, parce que précisément pendant ces deux jours on est ici sans nouvelles du continent.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. Il est 10 H. du soir, la séance de la chambre des Pairs n’est pas encore finie, je ne pourrai vous en faire connaître le résultat que demain.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement