Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

18 MAI 1832







N° 357

18 mai 1832

Monsieur le comte,

La séance de la chambre des Pairs dont je n’ai pu vous rendre compte hier, parce qu’elle s’est prolongée trop tard, a laissé dans les esprits une impression très pénible ; d’une part, on a vu que l’opposition attaquait la mesure de la réforme avec plus de violence que jamais ; et, d’un autre côté on a remarqué que lord Grey n’avait pas pu déclarer qu’il fût encore en état de conduire le Bill à un résultat qu’il lui fût possible d’admettre.

Je ne crois pas nécessaire faire ici l’analyse des principaux discours qui ont été prononcés dans la séance d’hier ; vous les trouverez dans les journaux qui vous parviendront en même temps que cette lettre.

Les partis se sont dessinés d’une manière extrêmement nette et ils ont employé des expressions beaucoup plus vives que dans aucun débat qui ait eu lieu, depuis longtemps en Angleterre.

La séance de la chambre des Pairs va commencer ; j’espère pouvoir vous en faire connaître le résultat, ou du moins quelques détails principaux avant de fermer cette lettre.

J’ai reçu, Monsieur le comte, la dépêche N° 13 que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 16 de ce mois. La mort de M. Périer est un bien cruel événement qui me laisse de profonds regrets et qui sera vivement senti ici. On y avait suivi la marche de sa maladie avec un intérêt que rien n’avait diminué et l’on se flattait toujours que le Roi et la France ne seraient pas privés des services d’un homme si grandement apprécié en Europe.

7 H. du soir.

Lord Grey vient d’annoncer à la chambre des Pairs que le Roi avait donné au ministère des moyens qui lui semblent suffisants pour faire passer le Bill et il a proposé à la chambre de s’ajourner jusqu’à lundi pour continuer le comité.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement