Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

14 MAI 1832







N° 354

14 mai 1832

Monsieur le comte,

Je n’ai pas eu l’honneur de vous écrire hier parce que je n’avais aucune information positive à vous transmettre sur la composition du nouveau cabinet. Ce travail n’est même pas achevé aujourd’hui, et il éprouve quelques difficultés parce que des personnes, sur lesquelles le choix du premier ministre s’était d’abord porté, paraissent avoir des motifs de convenance, ou des raisons de santé, pour ne pas entrer maintenant dans l’administration.

Si M. Peel accepte, le ministère sera complété demain.

Il y a eu ce matin à St John’s vood, une assemblée populaire assez nombreuse, mais il ne s’y est rien passé de remarquable. C’est un moyen d’agitation dont M. Hume, qui était président du meeting, s’est rendu maître, et qui inspire aujourd’hui peu d’inquiétudes. Cependant, par précaution, on a rapproché de Londres quelques troupes qui étaient à Windsor et dans d’autres endroits.

Le duc de Wellington parlera, ce soir ou demain, à la chambre des Pairs, sur la situation actuelle des choses.

Le gouvernement du Roi aura vu, par le protocole N° 60, que l’affaire de M. de Thorn avait été prise en considération par la Conférence. Je crois qu’elle a été traitée dans le sens le plus convenable. La réclamation nous était arrivé quand lord Palmerston était dans le ministère, il était naturel par conséquent que nous fissions une démarche avant qu’il en sortit.

J’ai reçu les dépêches 8 et 12 que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 8 et le 11 de ce mois.

J’ai remis au comte de Funchal les réponses du Roi, de la Reine et de Madame Adelaïde, aux lettres de l’Empereur don Pedro.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement