Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

3 MAI 1832







N° 346

3 mai 1832

Monsieur le comte,

Nous avions espéré que nous pourrions nous réunir aujourd’hui en conférence, pour prendre connaissance des ratifications de la Russie, mais lord Palmerston est encore à la campagne, et il ne sera ici que ce soir. D’un autre côté, M. van de Weyer est absent, et comme on l’attend d’un jour à l’autre, on ne voudrait pas, pour 24 ou 36 heures, lui ôter la satisfaction de procéder, lui-même, à l’échange des dernières ratifications du traité. Cependant cela ne nous arrêtera pas, car, avant tout, il faut finir.

Le Comte Orloff part toujours le 5 et s’embarquera pour Hambourg. Il a pris congé de LL. M. M. ce matin.

On a reçu des nouvelles de Terceira sous la date du 18 avril.

Elles annoncent que le capitaine d’une frégate anglaise, qui stationne devant Madère, a reconnu le blocus établi par l’officier qui commande les forces de dona Maria. Ainsi voilà un grand pas de fait dans la reconnaissance de dona Maria, si ce n’est comme reine de Portugal, du moins comme reine des Açores. De Madère et des îles du Cap vert. Au surplus il est à remarquer que le gouvernement, dans l’avis qu’il a fait parvenir au café de Lloyd appelle la jeune princesse S. M. T. F.

Il résulte aussi des nouvelles de Terceira que l’Empereur don Pedro faisait les dispositions nécessaires pour conduire une expédition devant Madère, et que le gouverneur de cette île avait laissé connaître, que s’il se présentait des forces suffisantes, il ne prolongerait pas une résistance inutile.

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 1er de ce mois N° 6.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement