Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










3è LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

14 AVRIL 1832







N° 337

14 avril 1832

Monsieur le comte,

Je vous ai mandé, ce matin par une dépêche télégraphique et par une estafette, le résultat des discussions de la chambre des Pairs sur la seconde lecture du Bill de réforme, et l’adoption de cette lecture par une majorité de neuf voix. Je crains que la dépêche télégraphique, qui n’a pu être expédiée qu’à 7 heures ½ ne puisse pas parvenir de jour à Calais, mais il n’a pas été possible de la faire partir plutôt car la séance a fini à 7 heures passées. Néanmoins vous la recevrez demain avant qu’aucun courrier ne soit arrivé à Paris.

Ce résultat produit ici du calme parce que l’agitation des esprits diminue nécessairement au moment où la lutte a cessé ; tout le monde sent maintenant le besoin du repos et va profiter des vacances de Pâques pour passer quelques jours à la campagne ; c’est, après ces vacances, que commencera en comité la discussion du Bill de réforme.

L’idée de créer des Pairs n’est pas abandonnée. Elle est fort appuyée par ceux qui pensent que c’est le meilleur moyen de conserver, pour longtemps, le pouvoir dans les mains d’un ministère Whig qui, jusqu’à présent, n’avait pas eu la majorité dans la chambre des Pairs.

Pendant les vacances de Pâques, qui durent environ 15 jours, la plupart des affaires, même celles de politique extérieure, éprouveront naturellement un peu de ralentissement ; l’échange des ratifications parait toujours dépendre du retour du courrier du comte Orloff ; cependant les Cours de Vienne et de Berlin ont à s’expliquer sur le fond du protocole N° 56 car il faut qu’elles donnent quelques éclaircissements sur les motifs qui ont suspendu la réalisation de leurs promesses, et de promesses qui, à Vienne, surtout, ont été faites à sir Francis Lamb d’une manière très positive.

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 12 du mois N° 1 et la dépêche télégraphique du lendemain qui donne des nouvelles plus rassurantes sur la santé publique en confirmant aussi nos espérances pour le prompt rétablissement de M. le Président du Conseil. Je me suis empressé de faire insérer cette dépêche dans un journal du soir.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 12










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement