Optimisé pour
Espace de téléchargement







T>
MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

A

M. CASIMIR PERIER

PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES

EN DATE DU

15 FEVRIER 1832







Londres, le 15 février 1832

Monsieur,

Le rapport publié ce matin annonce que les individus attaqués du choléra à Rotherhite, Limehouse, Rathcliffe, Highway, Lambeth et Southwork, différents points voisins de Londres et placés au bord de la Tamise, s’élèvent à 16 sur lesquels 7 ont succombé.

Le rapport d’hier constatait 14 cas et 7 morts ; ainsi il résulte de la comparaison de l’état des deux journées que le nombre des malades a augmenté mais que le nombre des morts ne s’est pas accru.

Les documents relatifs à cette maladie ont été communiqués officiellement, hier, aux deux chambres. Dans celle des Communes, on a présenté un Bill qui a pour but de donner un effet légal à toutes les mesures que le conseil privé jugerait convenable d’adopter pour arrêter la marche du mal.

Le gouvernement a ordonné qu’il ne fût pas donné de patentes de santé aux bâtiments qui ont stationné près des lieux où la maladie s’est déclarée.

Les directeurs de plusieurs écoles de charité ont suspendu le travail pour éviter la réunion d’un grand nombre d’enfants parmi lesquels il peut s’en trouver qui appartiennent à des quartiers où le choléra s’est manifesté.

Je vous remercie, Monsieur, d’avoir obtenu du Roi les grâces que j’avais sollicitées pour MM. Tellier et de Bacourt ; ils désirent vivement que l’expression de leurs reconnaissances puisse parvenir jusqu’à S. M.

Permettez-moi, Monsieur, de différer d’avis avec vous sur un autre point que j’avais compris dans ma demande, lorsque j’ai désiré que M. Camille Périer troisième secrétaire d’ambassade reçut aussi un témoignage de la satisfaction du Roi. J’avais jugé qu’ayant beaucoup travaillé et ayant pris part à de grandes affaires qui exigeaient de la réserve et du secret, il avait acquis de véritables titres à cette distinction ; souffrez donc que j’insiste auprès de vous afin que ma demande ne reste pas sans effet ; car dans cette circonstance une trop grande délicatesse deviendrait un manque de justice et d’impartialité.

Agréez, Monsieur, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement