Optimisé pour
Espace de téléchargement









MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

A

M. CASIMIR PERIER

PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES

EN DATE DU

17 JANVIER 1832







17 janvier 1832

Monsieur,

J’ai eu plusieurs conférences avec M van de Weyer relativement aux démarches que je l’engage ici à faire au nom du gouvernement belge afin d’obtenir des représentants des quatre Puissances, sur la convention du 14 décembre, des explications qui puissent nous satisfaire.

M. van de Weyer m’a déclaré très positivement qu’il ne se croyait pas suffisamment autorisé par les instructions les plus récentes qu’il a reçues de son gouvernement à faire des démarches dans le but précis que je lui indiquais ; mais il a pris, envers moi, l’engagement formel d’écrire immédiatement à Bruxelles car il espère avoir une réponse le 18 ou le 19.

En attendant, je ne néglige rien pour obtenir lorsque l’affaire sera remise sous les yeux de la Conférence quelque redressement qui laisse aucun doute sur l’indépendance absolue de la Belgique et sur l’abandon complet du système sous lequel avaient été construites les forteresses.

J’avais reçu de M. Bresson un duplicata de la dépêche qu’il a eu l’honneur de vous écrire, le 7 de ce mois et dont vous avez bien voulu me transmettre une copie avec votre dépêche du 13.

La réponse du cabinet de Berlin aux demandes des légations de France et d’Angleterre qui avaient pour objet de s’assurer de la ratification au 15 janvier s’est beaucoup écartée de ce que contenaient les dépêches de M. de Bulow. Ces dépêches m’avaient été communiquées et elles ne laissaient aucun doute sur une ratification pure et simple.

Le changement de M. Ancillon a été fort inattendu ; aucune des expressions employées dans ses lettres à M. de Bulow ne pouvait le laisser supposer. On m’a paru ici en être blessé, mais on le montrera peu parce que le bon esprit du ministère anglais le conduit à vouloir écarter tout ce qui pourrait être un obstacle quelconque pour arriver au résultat que, comme lui, nous désirons obtenir.

Les ménagements qu’on garde envers la Russie ne peuvent que donner plus de force aux considérations que j’ai présentées avec tant d’insistance depuis quelque temps, sur la nécessité de nous unir chaque jour plus étroitement avec l’Angleterre.

C’est une circonstance grave, sans doute, que ce refus d’échanger les ratifications au terme convenu ; cependant nous n’avons pas de motif réel pour le regretter personnellement et je dirai même qu’il doit contribuer à resserrer nos liens avec l’Angleterre.

Je ne sais pas si l’opinion qu’on parait avoir à Berlin sur l’affaire des forteresses de Belgique est parfaitement sincère ; on pourrait supposer qu’elle n’a été exprimée que pour atténuer l’effet que devait produire sur nous le retard des ratifications ; je me suis assuré que jusqu’à aujourd’hui, il n’en a pas été question dans les dépêches de M. de Bulow.

J’ai l’honneur, Monsieur, de vous transmettre une nouvelle série de protocoles imprimés au Foreign Office, comprenant les N° 50, 51, 52 et 53. Quant au dernier protocole sur les affaires de Grèce, dont vous avez eu connaissance par M. le général Pozzo di Borgo, il ne m’en a pas été remis de copie. Comme vous savez que ce sont des copies imprimées qui nous sont données, ce retard ne doit pas vous étonner.

Agréez, Monsieur, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement