Optimisé pour
Espace de téléchargement










MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

5 DECEMBRE 1831







5 décembre 1831

Monsieur le comte,

M. le ministre de Prusse m’a communiqué aujourd’hui une dépêche qu’il a reçue et qui lui annonce l’envoi des ratifications du traité conclu entre les 5 Puissances et la Belgique. Les ratifications de l’Autriche ne peuvent pas tarder maintenant à être données. Quant à celles de la Russie elles viendront après, et même quelques jours plus tard que je ne le croyais à cause du séjour de l’Empereur à Moscou.

Il est à remarquer que le jour où on annonçait à M. le baron de Bulow que la Prusse ratifiait il partait de Berlin un courrier pour Petersbourg et pour Vienne afin d’y annoncer cette résolution.

La ratification de l’Angleterre est prête mais elle ne se pressera pas d’en faire l’échange et je crois que nous devons agir de même puisque, jusqu’à présent, il n’y a de la part des autres puissances aucune hésitation et qu’il est bien sûr et que l’accord donnera à l’acte plus de force. En nous pressant nous aurions l’air de douter de l’envoi des ratifications des autres cabinets et ce doute doit se montrer très loin de nous. S’il y avait eu du doute et de l’hésitation de leur part, la France et l’Angleterre auraient eu, dans ce cas, un motif pour se hâter afin de stimuler par là les autres puissances mais ce motif n’existe plus. Au surplus, dans notre conduite politique nous restons toujours dans la même voie que l’Angleterre et nous ne perdons pas les avantages que cette marche devait nous procurer, ainsi que je le faisais observer dans une de mes précédentes dépêches.

Je crois, M. le comte, que le gouvernement du Roi ferait bien, dans ce moment, d’user de son influence sur le gouvernement belge pour calmer l’irritation que peuvent lui causer la fermeture des écluses et le retard prolongé du roi de Hollande. Il n’est pas douteux qu’il finira par céder et il ne faudrait pas que des incidents vinssent créer des difficultés qui pourraient lui donner des motifs pour retarder son accession.

Nous sommes parfaitement en position d’user, vis-à-vis de la Belgique, de ce droit d’avertissement et de conseil. L’utilité de l’union réciproque se fera sentir dans toutes les circonstances difficiles. Ne perdons pas de vue que la Belgique, constituée comme elle l’est, et ne pouvant ni géographiquement ni politiquement se séparer de nous, mérite que nous employions notre influence dans les déterminations qu’elle peut prendre.

Les rapports de Sunderland annoncent que le 3 de ce mois, il y avait 7 nouveaux cas, 4 décès et qu’il restait 41 malades. Les informations sur Newcastle laissent du doute sur la maladie qui s’y est montré : on est incertain que ce soit le choléra.

J’aurai l’honneur de vous envoyer demain le discours que le Roi d’Angleterre aura prononcé à l’ouverture du Parlement.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement