Optimisé pour
Espace de téléchargement









MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

17 NOVEMBRE 1831







Londres, le 17 novembre 1831

Monsieur le comte,

Comme vous me l’avez recommandé dans votre dépêche du 9 octobre, je me suis plusieurs fois entretenu avec lord Palmerston de la situation des malheureux Polonais et des démarches qu’il pourrait y avoir à faire en leur faveur auprès du cabinet de Saint Petersbourg.

Je me suis convaincu, M. le comte, par ces différents entretiens que le gouvernement anglais a pour les Polonais des sentiments favorables, qu’il est dans ses intentions de maintenir les dispositions des actes du Congrès de Vienne et d’y chercher tout ce qui peut le mieux servir les intérêts de ce malheureux peuple. Lord Heyterbury a reçu, et je pense qu’il recevra encore des instructions dans ce sens. Vous devez croire que le gouvernement anglais tiendra à l’exécution des traités et sera bien aise d’agir avec vous dans ce sens, mais qu’il ne fera rien de plus parce qu’il craindrait d’altérer ses relations avec la Russie qu’il n’a pas de motif de changer. Le gouvernement anglais parait parfaitement disposer à s’entendre avec le gouvernement du Roi sur ces questions et sur les moyens de faire parvenir à Petersbourg des observations tendant à faire obtenir aux Polonais tous les adoucissements qui peuvent leur être accordés. Aussi je vous engage à communiquer à lord Granville les instructions que vous pourrez avoir à transmettre à l’ambassade du Roi à Petersbourg afin que le langage de lord Heyterbury puisse s’accorder avec le vôtre et donner de la force aux démarches que vous pourrez faire.

Je suis fondé à croire, sans cependant avoir sur ce point une certitude complète, qu’il y a, depuis les événements de Varsovie, une sorte de concert formé entre les cours de Vienne et de Berlin dans la vue de donner aux arrangements qui pourraient se faire une direction qui n’inquiétât ni la Galicie ni le grand-duché de Posen.

Je ne connais point les dispositions projetées par ces deux gouvernements mais je suis sûr que, leurs intérêts étant communs, il se traite quelque chose entre eux à cet égard.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. Les nouvelles de Sunderland arrivées ce matin sont plus inquiétantes ; les cas de choléra indien sont plus nombreux et la maladie en se propageant montre tous les caractères qu’elle a eus dans d’autres pays. Cependant l’alarme n’est pas assez grande ici pour avoir fait adopter d’autres mesures que celles prescrites par les documents que j’ai eu l’honneur de vous transmettre.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement