Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

13 NOVEMBRE 1831







13 novembre 1831

Monsieur le comte,

Aujourd’hui dimanche aucune malle poste n’arrive à Londres ce qui fait qu’on est sans nouvelle de Sunderland : demain j’aurai l’honneur de vous mander quelle aura été la situation de la maladie le 11 et le 12.

Il est remarquable combien les intérêts de commerce ont de puissance en Angleterre et quelle influence ils exercent sur l’opinion des négociants. C’est porté à un tel point que la plupart d’entre eux s’attachent à établir que le choléra n’a pas pénétré en Angleterre et que la maladie qui règne à Sunderland n’est qu’une maladie endémique. Les mesures de quarantaine et les obstacles qu’elles apportent dans les relations commerciales causent ici une appréhension plus forte que la présence du choléra lui-même.

Le gouvernement du Roi, par cette raison, doit recevoir avec précaution les informations qui ne lui parviennent pas par ses agents directs : je remarque que beaucoup d’articles insérés dans nos journaux renferment de nombreuses erreurs, non seulement sur la maladie de Sunderland sur les associations politiques. La plupart des articles prouvent que les rédacteurs sont bien peu au courant de ce qui se passe en Angleterre.

Dans les premiers jours de la semaine prochaine, j’espère avoir le plaisir de vous annoncer que les affaires de Belgique sont terminées comme vous le désirez.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

13 novembre 1831

P. S. Les informations apportées aujourd’hui par un homme arrivé de Sunderland prouvent que les médecins de cette ville sont eux-mêmes partagés d’opinion sur la nature de la maladie.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement