Optimisé pour
Espace de téléchargement









MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

24 OCTOBRE 1831







24 octobre 1831

Monsieur le comte,

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 22, par laquelle vous m’annoncez que le Roi a donné une entière adhésion aux stipulations de la Conférence relatives aux affaires de Hollande et de Belgique et que le gouvernement de S. M. n’éprouvait quelque regret qu’en ce qui concerne le partage de la dette.

Je peux vous certifier, M. le comte, que cette opération n’a pas été faite légèrement : elle l’a été sur des pièces dont on ne peut révoquer l’exactitude. Monsieur le ministre de Belgique à Paris dans les observations qu’il vous a communiquées à cet égard vous aura probablement dit, comme on cherche à l’établir à Bruxelles, que la dette du royaume des Pays-Bas ne s’élevait qu’à 19 millions 500 mille florins ; mais cette évaluation est inexacte. La Conférence a la preuve que la dette des Pays-Bas était de 27 millions et quelques cent mille florins dont la Belgique supportait la moitié tandis qu’à l’avenir elle n’aura à acquitter qu’environ tiers, ou 8 millions 400 mille florins. Au reste la Hollande se plaint, de son côté, d’avoir à supporter une trop forte portion de la dette.

Les démarches que le gouvernement du Roi a faites auprès du gouvernement belge pour le déterminer à adhérer aux résolutions de la Conférence ont été appréciées, comme elles devaient l’être, par le gouvernement anglais, et par les membres de la Conférence à qui j’en ai donné connaissance. Ils y ont trouvé, avec un grand plaisir, une nouvelle preuve de l’empressement que met le gouvernement de S. M. à avancer, conformément à leurs vœux, la conclusion d’une affaire si étroitement liée au maintien de la paix générale.

J’ai l’honneur de vous envoyer la copie d’un protocole que la Conférence a arrêté par suite d’une communication faite à sir Charles Bagot par le ministre des Affaires étrangères de Hollande.

Nous avons cru que l’Angleterre seule, en faisant marcher immédiatement une escadre, fût chargée de montrer la ferme volonté de la Conférence de ne pas permettre, dans aucun cas, un renouvellement d’hostilités.

Vous sentirez que si l’armée française agissait dans le cas d’un nouvel écart du roi de Hollande, il ne s’exposerait qu’à être battu mais il espérait que cela pourrait faire naître quelques complications qui lui donneraient des chances pour avoir la guerre qu’il désire si vivement ; mais vous pouvez être sûr qu’il ne l’aura pas. On n’est plus que jamais décider à employer tous les moyens pour que la paix ne soit pas troublée et vous remarquerez que le protocole d’aujourd’hui signé par la Russie, la Prusse et l’Autriche est un engagement qui manifeste une volonté décidée.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement