Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










NOTE DE TALLEYRAND A LA SUBLIME PORTE

DANS UN ARTICLE DU

JOURNAL DES DEBATS

DU 21 BRUMAIRE AN 11

[12 NOVEMBRE 1802]





Nouvelles étrangères

Turquie

Constantinople, 1er octobre 1802

Avant que les Français entreprissent l’expédition d’Alger, le citoyen Talleyrand, ministre des Affaires étrangères, avait communiqué à notre ambassadeur extraordinaire à Paris, Ghalib Effendi, une note qui l’informait du projet du gouvernement français. Dans cette note, sont contenus les griefs que la France forme contre le Dey, qui s’est opposé à la pêche du corail, faite par les Français, qui a insulté le pavillon de France et a demandé à cette république 200 000 piastres, sous quarante jours, avec menace de lui faire la guerre. Il est parlé ensuite de l’officier que le premier consul a envoyé à Alger.

« Si le Dey, était-il dit dans cette note, pousse l’aveuglement au point de refuser au premier consul la satisfaction qu’il attend et qu’il a droit d’exiger, le soussigné et spécialement chargé de déclarer à Votre Excellence que, dans ce cas, le premier consul a résolu d’envoyer une armée de terre, pour s’emparer d’Alger, et mettre un terme aux excès, si contraires aux intérêts et à la dignité de la nation française. Le premier consul a chargé le soussigné de faire connaitre à Votre Excellence cet état de chose, afin que la sublime Porte n’est point à se plaindre, s’il repousse la force par la force, et s’il anéantit un prince, vassal de la Porte, qui se sera justement son malheur par sa conduite irrégulière et ses hostilités exercées envers la France. Lorsque le premier consul marcha en personne contre l’Egypte, la sublime Porte croyait avoir droit de se plaindre. Votre Excellence reconnaitra cependant que si le premier consul, ayant épuisé dans les circonstances actuelles tous les moyens pacifiques, se voit contraint par la force des circonstances et par la conduite de la régence d’Alger, à une démarche qui pourrait ne pas être agréable à la sublime Porte, il n’a pas dépendu du premier consul de l’éviter. Il désire que Votre Excellence envoie incessamment par un courrier la nouvelle de ces dispositions et de leurs causes, à la sublime Porte et même à Alger. Le soussigné renouvelle à cette occasion à Son Excellence l’envoyé extraordinaire de la Porte, l’assurance de sa haute considération. »

Paris, le 10 thermidor an 10 (27août 1802)

Signé Talleyrand.

******************************************


COLLECTION PHILIPPE MAILLARD









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement